Le dialogue social de branche, en entreprise et interprofessionnel

Accueil > Via le dialogue social de branche, en entreprise et interprofessionnel

Le dialogue social de branche, territorial et national

Nous agissons pour construire le contexte social le plus favorable au développement des entreprises. Pour cela, nous conduisons le dialogue social de la métallurgie sur le territoire des départements 35 et 56. Plusieurs niveaux d’interventions :

  • Nous conduisons les négociations avec les organisations syndicales représentatives de la branche, dans le cadre de la convention collective de la métallurgie d’Ille et Vilaine et du Morbihan.

  • Nous veillons à la qualité du dialogue social pour conduire, avec efficacité, les adaptations indispensables au développement des entreprises et au respect des intérêts de leurs salariés. A ce titre, nous privilégions une démarche de co-construction avec les organisations syndicales. Et, nous associons étroitement les différentes parties prenantes, syndicats et entreprises, dans la phase préparatoire des accords (réunions départementales sur les évolutions salariales, bilatérales avec les organisations syndicales).

  • Nous cherchons à mettre en place les conditions d’un dialogue social rénové et ouvert aux préoccupations des salariés et des entreprises.

  • Nous visons à faire évoluer les comportements de chacun, et à faire du dialogue social un levier de compétitivité et de performance pour les entreprises.

 –

La négociation en cours sur le dispositif conventionnel de la métallurgie :

En juin 2016, l’UIMM, la CFDT, FO, la CFTC, la CFE-CGC ont signé un accord relatif à la mise en oeuvre opérationnelle de la négociation de l’évolution du dispositif conventionnel de branche de la métallurgie. La CGT doit consulter ses instances.

Cette signature marque une étape importante, après 3 ans de travaux en mode projet, menés par l’UIMM et les organisations syndicales.

Pour parvenir à un nouveau dispositif plus adapté aux besoins des entreprises, favorisant l’emploi, le développement, l’attractivité et la performance, les partenaires sociaux ont conclu à la nécessité de réécrire l’ensemble des dispositions conventionnelles de la branche de la métallurgie.

 

Cet accord organise la prochaine négociation de ce futur dispositif conventionnel en précisant qu’il est prévu jusqu’en 2019 et intègre :

• son architecture: un socle commun et des accords autonomes

• les 9 thèmes de négociation et leur ordonnancement :

  • 1 – Philosophie, Principes Et Architecture
  • 2 – Classification
  • 3 – Organisation Et Temps De Travail
  • 4 – Santé Et Conditions De Travail
  • 5 – Relation Individuelle De Travail
  • 6 – Emploi/Formation Professionnelle
  • 7 – Protection Sociale
  • 8 – Éléments De Rémunération
  • 9 – Dialogue Social,

• le calendrier, l’organisation, les moyens et le rythme des négociations.


Avec cet accord se dessinent les contours du futur dispositif conventionnel
de la branche, au service d’une vision stratégique pour l’industrie,
de son attractivité et de sa compétitivité.

 

 «Cet accord permet de poser les bases d’un dispositif conventionnel pour l’avenir. Plus qu’un simple outil juridique, notre ambition partagée est de faire du dialogue social un levier de compétitivité économique et de performance sociale pour les entreprises »,

a déclaré le Président de l’UIMM.