Actualités Développement industriel

Accueil > Le parcours d’ADEOS

Le parcours d’ADEOS

UNE PME EN PLEINE ÉBULLITION

uimm-35-56-adeos-developpementFournisseur du réseau électrique français moyenne tension, Adeos se lance de nouveaux défis. Portée par une croissance continue, la PME construit sa progression autour de deux leviers : la mobilité durable et l’huisserie à haut rendement énergétique.

À 100 °C, l’eau bout. Avec une croissance de 147% entre 2013 et 2019 (passant d’un chiffre d’affaires de 2,4 à 6,4 millions d’euros), la société Adeos est elle aussi en pleine ébullition. Son directeur général, Laurent Anezot-Lallemand, pilote cette activité en veillant à la qualité des produits et du service qui font la réputation de la PME. Mais aussi en développant des solutions innovantes et en investissant de nouveaux marchés.Le métier historique de la tôlerie redonnaise, créée en 2001 par Jacques François, est la fabrication de portes, grilles de ventilation, bacs de rétention et autres équipements métalliques pour le réseau électrique moyenne tension.Un marché qui demande de répondre à des normes précises dictées par Enedis. « On ne peut pas fournir le réseau électrique sans autori-sation, souligne Laurent Anezot-Lallemand. Nous avons une position de leader sur ce segment. » La société veut poursuivre son développe-ment en Europe occidentale, étant déjà implantée en Belgique.

Mobilité douce

Entre 2013, date d’arrivée de l’actuel directeur, et 2019, Adeos est passée de 18 à 40 salariés. Sur cette période, une société sœur de peinture poudre thermolaquage a été créée : Livad. « Ce qui signifie couleur en breton, pointe le dirigeant. Aujourd’hui, cette société emploie huit salariés. À l’échelle de ces deux sociétés, cette trajectoire nous oblige à adapter nos organisations. Dans ce cadre, l’UIMM 35-56 nous a apporté son soutien et des solutions. » Via le service développement industriel de l’UIMM 35-56 et le programme Breizh Fab, Adeos a pu travailler avec un consultant sur sa stratégie industrielle, l’ordonnancement des ateliers, l’amélioration des process, l’utilisation optimale de l’ERP (logiciel de gestion de production) notamment sur la planification…Par ailleurs, la PME veut diversifier son activité. « Notre stratégie de croissance passe par le développement de nouveaux produits, en nous appuyant sur nos forces mais aussi sur des partenariats. Deux axes de diversifications ont été identifiés : les portes de bâtiments industriels et de maisons individuelles et la mobilité douce. ».

R&D avec des étudiants

Là aussi, l’UIMM 35-56 a pu apporter des solutions, notamment à travers des Défis écoles (cofinancement Edec). Des étudiants de l’Ecam de Rennes et du Campus Esprit Industries de Redon ont conçu, proto-typé et testé de nouveaux produits. Exemple avec la gamme de portes Batin : « Les élèves ingénieurs ont fait en sorte qu’elles répondent aux normes RT 2020 (régulation thermique 2020), avec un niveau de recyclabilité supérieur. » « Nous sommes conscients que nous franchissons un seuil en termes de chiffre d’affaires, d’effectif, de schéma industriel, analyse Laurent Anezot-Lallemand. Nous devons donc nous réinventer. Et pour cela, nous pouvons faire intervenir des partenaires qualifiés pour mûrir notre réflexion. »

Comme pour Adeos, sachez que nous pouvons accompagner votre transformation dans tous vos axes de développement (Réflexion stratégique, développement technologique, commerciale, organisationnelle, productif, nouveau produit/service/expérience…)

CONTACTS

Christophe OGER

Chargé de mission Développement industriel - Innovation

02 99 87 42 87

Odile SCHMIEDER

Chargée de relations entreprises

0299874287